Épistémologie et méthodologie juridiques

Entre la rigueur souvent reconnue aux juristes et le reproche de leur manque de méthode, comment se définissent et se singularisent les écrits juridiques actuels ? Dans la transmission des connaissances, les juristes travaillent-ils en vase clos et peuvent-ils, par ailleurs, observer le droit à partir d’un point de vue qui lui serait extérieur ? Dans quelles conditions l’interdisciplinarité et la recherche empirique sont-elles possibles en droit ? Ces questions font rarement l’objet de débats, et c’est ce qui rend si précieux ce numéro spécial des Cahiers de droit.

Ce contenu a été mis à jour le 27 septembre 2015 à 20 h 05 min.